grips.gif (1552 octets) Réf. GRIP DATA:

G1561

Date d'insertion:

17/03/99

La réunion de Bruxelles jette les bases du Réseau d'Action International
sur les Armes Légères (RAIAL)

 

Communiqué de presse

Bruxelles, le 14 octobre 1998

Le prochain grand défi humanitaire après les mines antipersonnel

La réunion de Bruxelles jette les bases d’un Réseau d’Action International sur les Armes Légères

Environ 200 représentants d’ONG du monde entier se rencontrent aujourd’hui à Bruxelles en vue d’instaurer un Réseau d’Action International sur les Armes Légères (RAIAL). A l’appel d’Amnesty International, BASIC, GRIP, International Alert, Oxfam, Pax Christi et Saferworld, cette rencontre jette les bases de la plus grande campagne internationale depuis la campagne contre les mines antipersonnel.

Les armes légères - les revolvers, fusils et mortiers qui peuvent être portés par un enfant de six ans et utilisés pratiquement sans aucun entraînement ni expérience - sont à l’origine de 90% des victimes des conflits actuels. On estime à 500 millions le nombre d’armes légères actuellement en circulation dans le monde. Elles ne cessent d’être transférées (souvent de manière illicite) d’une région en conflit à une autre, alimentant ainsi les guerres, les crimes et le brigandage, et contrecarrent les tentatives de construction de la paix après le conflit.

La communauté internationale a déjà entamé des actions dans le but de s’attaquer à la question des armes légères. En effet, 98 gouvernements réunis à la conférence organisée par le Gouvernement belge, ces lundi 12 et mardi 13 octobre 1998, ont souscrit à l’« Appel à l’Action de Bruxelles ». Néanmoins, si les conséquences désastreuses de la prolifération des armes légères doivent être traitées de manière efficace, un effort international coordonné par les ONG est nécessaire pour façonner, soutenir et compléter l’action officielle. Comme le soulignait Lloyd Axworthy, ministre canadien des Affaires étrangères, « la vigilance active de la société civile constitue la meilleure garantie que les Etats assumeront les responsabilités qu’ils reconnaissent comme les leurs».

La rencontre d’aujourd’hui pour le développement d’un Réseau d’Action International sur les Armes Légères discutera des objectifs et de la stratégie de la campagne à mener. Le RAIAL pourrait être officiellement lancé au début de 1999.

Selon Olara Otunnu, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour les Enfants et les Conflits armés et orateur principal lors de la rencontre des ONG, « les armes légères produisent misère et destruction dans le monde entier. Dans les guerres modernes, du Congo au Kosovo, ce sont ces armes qui causent 90 % des victimes. Le développement d’un Réseau d’Action International sur les Armes Légères est une étape indispensable pour s'attaquer au plus grand défi humanitaire du siècle prochain ».

—————————————————



G
roupe de recherche et d'information sur la paix et la sécurité
70 Rue de la Consolation, B-1030 Bruxelles
Tél.: +32.2.241 84 20 - Fax : +32.2.245 19 33
Internet : www.grip.org - Courriel : admi@grip.org 

Copyright © GRIP - Bruxelles/Brussels, 2003 -  Webmaster

La reproduction des informations contenues sur ce site est autorisée, sauf à des fins commerciales, moyennant mention de la source et du nom de l'auteur.

Reproduction of information from this site is authorised, except for commercial purposes, provided the source  and the name of the author are acknowledged.